Montana 1948 . Nicolas Pitz et Larry Watson

(Sarbacane, 2017). 124 pages.

   

Adaptation graphique du roman éponyme de Larry Watson, Montana 1948 nous plonge dans l’Amérique rurale de l’après-guerre, au coeur d’un drame familial bouleversant. Une histoire simple et sombre, parfaitement restituée par les illustrations dépouillées et rétro de Nicolas Pitz.

Au coeur de l’intrigue : deux frères que tout oppose. L’un, Wes, est le shérif du comté ; l’autre, Frank, est le médecin du village. Honorer la fonction de shérif dans cette bourgade sans histoire ne pose aucune difficulté à Wes, un homme calme et droit respecté par ses semblables. Mais le jour où son frère Franck est accusé d’abuser de ses patientes indiennes, tout bascule…David, fils de douze ans de Wes, est ici le témoin discret de cette lutte fraternelle. Son innocence ne durera plus longtemps…

Les couleurs surannées, dans les tons ocre, restituent parfaitement la chaleur étouffante et l’ambiance suffocante du récit de Larry Watson. Parmis les personnages presque figés, aux grands yeux noirs écarquillés, celui de Franck dénote, insaisissable, ambigu et troublant.


Copyright 2017, Editions Sarbacane, Paris.


Copyright 2017, Editions Sarbacane, Paris.


One thought on “Montana 1948 . Nicolas Pitz et Larry Watson

  1. J’avais tellement aimé ce roman que je crains d’être déçu par cette adaptation BD qui a au moins le mérite de mettre cette belle histoire à la portée de lecteurs qui n’auraient pas lu le roman original.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *