L’arabe du futur (tome 1 à 3) . Riad Sattouf

    


(Allary Editions).

   

En attendant la parution du quatrième et dernier volet de la série (prévu en 2018), je vous propose un petit retour sur un phénomène éditorial bien mérité.
Non sans rappeler le fantastique Persepolis de Marjane Satrapi, le roman graphique de Riad Sattouf raconte avec une grande justesse et beaucoup d’humour son enfance au Moyen-Orient, couvrant la période de 1978 à 1987. Sans visée documentaire, le sujet reste sensible mais le regard décalé du garçonnet à la chevelure dorée interpelle et séduit. Le dessin épuré, souple et très expressif est d’une efficacité redoutable. Un témoignage très touchant et intéressant sur cette enfance tiraillée entre deux mondes très différents. A découvrir absolument si ce n’est pas déjà fait !

TOME 1. UNE JEUNESSE AU MOYEN-ORIENT (1978-1984)
Né d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit entre la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez el-Assad (père de Bachar). Riad Sattouf raconte, dans ce premier album, sa petite enfance pour le moins originale. Sous sa candeur irrésistible, Sattouf pointe mine de rien les failles et les dérives des sociétés dictatoriales d’Assad et de Kadhafi et dresse un portrait tendre et amer de ses parents. La BD est un savoureux enchainement de saynètes cocasses, de souvenirs olfactifs et de détails finement choisis. Humour, émotion et authenticité sont au rendez-vous.

TOME 2. UNE JEUNESSE AU MOYEN-ORIENT (1984-1985)
Pour ses premiers pas à l’école, le jeune Riad tente de s’adapter au mieux, malgré une institutrice terrifiante et des camarades pas très tendres. Son père, qui rêve de devenir un grand homme respectable, veut éduquer l’arabe du futur et Riad cherche plus que tout à lui plaire. Non sans mal. Même si ton humoristique dédramatise toutes les situations difficiles et que Riad Sattouf relate également de purs instants de bonheur, on ne peut s’empêcher de grincer des dents devant la rudesse de la vie et les discours paternels de plus en plus déroutants. La mère de Riad, quand à elle, reste une énigme que l’on a envie de percer.

TOME 3. UNE JEUNESSE AU MOYEN-ORIENT (1985-1987)
Dans ce tome, le personnage du père apparait dans toute sa complexité, empêtré dans ses contradictions. Le faussé se creuse avec sa femme qui ne trouve pas sa place entre ses deux cultures et s’inquiète pour l’avenir de ses enfants. Riad grandit et ouvre peu à peu les yeux : son père perd de sa grandeur et sa mère rêve d’émancipation et s’affirme enfin. Riad Sattouf saisit encore des portraits touchants, authentiques et captivants. Vivement la suite…


Copyright Allary éditions.


Copyright Allary éditions.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *