Le billet illustré du lundi ! dans ma bulle bul bulle…

Bonne semaine à tous !

Sans oublier la baleine . John ironmonger

Sans oublier la baleine est une fable ultra-humaniste réjouissante saupoudrée d’humour anglais. Une lecture savoureuse et originale qui tend à nous prouver qu’il existe un remède à la portée de tous pour sauver l’humanité de n’importe quel maux : l’altruisme avec un grand A. Utopique ? Et comment ! Mais l’écriture irrésistible de John Ironmonger et ses personnages hauts en couleur redonneraient foi au plus misanthrope des hommes…

Nos années sauvages . Karen Joy Fowler

Nos années sauvages est un roman sur lequel il est presque impossible de dire quoi que ce soit sans briser l’intensité du chaos émotionnel qui peut être vécu lors de sa lecture. Je vais donc tenter de vous donner envie de le lire sans déflorer le suspense. Karen Joy Fowler y conte une histoire audacieuse et troublante dont les questionnements viendront vous dévorer bien après la fermeture du livre.

Ceci n’est pas une histoire d’amour . Mark Haskell Smith

Ceci n’est pas une histoire d’amour est une comédie truculente et déjantée où la superficialité de la téléréalité percute l’auto-suffisance du monde littéraire. Un roman bourré de qualités qui peut divinement bien se marier avec votre transat estival, à condition cependant d’apprécier l’abus de ressorts comiques où tout (ou presque) se passe au dessous de la ceinture. Personnellement, j’ai frôlé l’indigestion d’humour potache.

Six jours . Ryan Gattis

Dès la première scène de Six jours, la violence nous prend à la gorge. Avec pour toile de fond les émeutes qui ont enflammé Los Angeles en 1992, le récit de Ryan Gattis nous propose une immersion complète et brutale dans un quartier miné par la violence et les tensions ethniques. On y suit le destin de 17 personnes prises dans l’engrenage du chaos. Un docu-fiction sous tension aussi réussi qu’ultra-violent.

Celle que vous croyez . Camille Laurens

Avec Celle que vous croyez, Camille Laurens va se jouer de vous ! Construite à la manière d’un thriller psychologique, cette autofiction haletante et intelligente cherche à nous dérouter et à nous instruire. Il y est question d’usurpation d’identité, de faux-semblants mais aussi de réflexions sur les femmes, le désir amoureux et le désir d’écrire.

Journal d’un corps . Daniel Pennac

Ce roman est le journal qu’un homme fait des états successifs de son corps de ses 13 ans jusqu’à sa mort. Sans aucune censure, il explore un territoire connu de tous mais extrêmement intime. Avec humour, naturel et tendresse, Daniel Pennac réhabilite l’enveloppe de notre âme, nous aide à mieux l’écouter et la comprendre. Il nous touche au plus profond de nous.

Le mystère Henri Pick . David Foenkinos

Le dernier roman de David Foenkinos est parfois drôle, souvent sympathique mais globalement peu convaincant. Equivalent littéraire d’un bon téléfilm, cette comédie satirique qui flirte avec le polar se lit néanmoins très facilement. Nul doute qu’il rencontrera le succès mais vous l’aurez compris, je suis très mitigée…

Quand le diable sortit de la salle de bain . Sophie Divry

Attention “Objet Littéraire Non identifié” ! Entre peinture sociale et loufoquerie, Sophie Divry frappe fort et surprend. Décapant et complètement barré, d’une liberté sans pareille, Quand le diable sortit de la salle de bain s’attaque à un sujet on ne peut plus grave sans se prendre au sérieux. Aux aléas de la vie vient répondre la force de l’humour…

En attendant Bojangles . Olivier Bourdeaut

Succès surprise de ce début d’année 2016, En attendant Bojangles est une fable fraiche et fantaisiste qui se dévore en un rien de temps. Pétillante et tragique à la fois, cette histoire d’amour racontée à hauteur d’enfant m’a fait rire, rêver et pleurer. Résolument optimiste, ce livre fait un bien fou ! Rien n’est grave, tout est possible. Je ne manquerai pas d’essayer de retenir la leçon…