Lucy in the sky . Pete Fromm

Traduit de l’américain par Laurent Bury
(Format poche Gallmeister, 2017).

   

Dans cette comédie enjouée et intelligente, Pete Fromm capture l’essence de la litanie adolescente où malaise, peur et curiosité entrent en contradiction. A quatorze ans, Lucy Diamond est énergique, indépendante et jamais à court de vannes. En pleine métamorphose vers l’âge adulte, elle teste la texture et les frontières du nouvel univers qui s’offre à elle. Pete Fromm réussi un portrait de fille comme on en voit rarement : euphorisant, sans filtre et bien loin des clichés.

Entre une mère qui court après sa jeunesse et un père trop souvent absent, Lucy Diamond est bien souvent livrée à elle-même. Dans sa petite ville perdue du Montana, elle tue le temps en compagnie de son ami Kenny sans se douter qu’une mutation inévitable s’apprête à surgir d’elle-même. Son corps change, son monde devient soudainement érogène de partout et ses hormones ne tardent pas à prendre le contrôle de sa vie. Pourtant elle ne saurait dire si l’effet nouveau qu’elle produit sur la gente masculine l’écoeure ou la flatte. Elle carbure à l’autodérision et s’accroche tant bien que mal à ses manières de garçon manqué pour tenter de ralentir la cadence et tenir le coup.
Tandis que le vernis de perfection du couple parental se craquelle au fur et à mesure qu’elle ouvre les yeux, Lucy peine à se construire en tant que femme. Dans son apprentissage, Lucy tâtonne, brûle parfois les étapes, réveillant les meilleurs et les pires moments de notre propre adolescence.

Pete Fromm livre ici un roman remarquable sur l’adolescence. On suit son héroïne jusqu’au bout de ses explorations, tantôt amusés, tantôt émus et parfois même agacés.
Pas encore tout à fait adulte, Lucy laisse néanmoins entrevoir une intelligence et une lucidité hors normes qui en font un personnage atypique et très touchant. Elle rayonne dès les premières pages. L’auteur retranscrit parfaitement ce mélange d’égocentrisme primaire et d’attraction irrésistible vers l’inconnu qui caractérise l’adolescence.
Ce livre, c’est aussi l’histoire d’une relation entre deux femmes aux parcours inverses. Lucy, la fille précoce qui court à grandes enjambées vers la féminité et Lainee, la mère faillible et délaissée qui refuse que la société la pousse vers la porte. L’une et l’autre se retrouvent fragilisées au même moment et Pete Fromm nous confie leurs tourments avec une justesse et une facilité déconcertante.
A travers ces destins croisés l’auteur dépeint l’Amérique rurale comme si on y était, sans jamais forcer le trait.

Accompagnement gustatif suggéré : Un gratin dauphinois.
Accompagnement sonore suggéré : Lucy in the Sky with Diamonds des Beatles, évidemment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *