Les furies . Lauren Groff

Traduit de l’anglais (Etats-unis) par Carine Chichereau
(Editions de l’Olivier, 2017).

   

Les Furies est un roman impressionnant, gorgé de rebondissements, d’amour et d’éclat, qui déjoue tous nos à priori. Un livre exaltant sur les hommes de pouvoir et leurs femmes, le mariage, la créativité, les faux-semblants, les privilèges et leurs conséquences. Dans ce roman double où se succèdent deux visions autour d’une même histoire, Lauren Groff façonne une structure littéraire étourdissante très efficace. Vous n’êtes pas au bout de vos surprises !

Incarnation parfaite de l’homme dominant à qui tout réussi, Lotto est un riche héritier, beau, rayonnant et charismatique. Un artiste autocentré mais pas antipathique qui se satisfait de ces privilèges. Même si sa vie commence par des fêlures, le destin le regarde avec bienveillance. Son attraction pour Mathilde est immédiate et intense, et ils se marient rapidement. Lotto est amoureux fou sans rien connaitre de sa femme et beaucoup ne donnent pas cher de leur union. Pourtant, ils traversent les années ensemble, partageant une passion fiévreuse intarissable. Lotto et Mathilde forment un couple heureux et uni, qui allie la beauté et l’intelligence. Ils s’aiment plus que de raison et sont adulés et jalousés de tous. Pourtant, en grattant un peu le vernis de ce tableau parfait, le lecteur découvre l’envers du décor. Sous le glacis des fards et des artifices, la vie des héros de Lauren Groff se craquelle et se désagrège sans qu’eux-mêmes le réalisent.

Nous tombons sous le charme de ce narcissique arrogant car Lauren Groff suggère les défauts sans trop en rajouter, laissant le lecteur observer de lui-même. La première partie du roman nous offre sa vision masculine du couple et de la vie. Hanté par la peur de perdre la fascination qu’il provoque chez les autres, Lotto se révèle touchant et plus fragile qu’il n’y parait. Mathilde, douce et mystérieuse, est un soutien sans faille pour lui. Puis le roman bascule en son milieu et la deuxième partie fait l’effet d’une bombe. Un véritable retournement.
Lauren Groff s’amuse avec les références, les codes du romanesque et les stéréotypes. C’est intelligent , subtil, déroutant et jubilatoire !

One thought on “Les furies . Lauren Groff

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *